Posted in Voyage Responsable

Voyager responsable au Sri Lanka

Voyager responsable au Sri Lanka Posted on 28 juin 2019

Voyager responsable au Sri Lanka, ou dans d’autres pays, devrait être la priorité pour toute personne qui aime les voyages et découvrir les cultures du monde ! Le tourisme responsable est à portée de tous surtout lors d’un circuit au Sri Lanka. Que vous soyez plutôt séjour balnéaire au bord de l’océan Indien, circuit découverte à travers les rizières et les temples, ou encore voyage immersif chez l’habitant, le tourisme durable est possible quelque soit votre manière de voyager. On vous dit pourquoi et comment il faut s’y mettre!

Le voyage responsable c’est quoi exactement ?

C’est tout simplement un tourisme de bon sens. Un tourisme qui respecte l’environnement, les différentes cultures et les gens. Lorsque vous voyagez, vous êtes invités. C’est l’occasion de rencontrer, découvrir, partager et faire preuve d’humanité.

Le voyage responsable peut et doit contribuer à l’amélioration du bien-être de tous au Sri Lanka comme pour chaque voyageur.

Cela passe par plein de petites actions que vous pouvez faire et attitudes à adopter pendant votre voyage. Parce que nous sommes tous acteurs comme le colibri de Pierre Rabhi.
Au petit colibri qui s’activait modestement pour éteindre un immense incendie de forêt en transportant quelques gouttes d’eau dans son bec, un tatou lui dit : Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu !
Et le colibri lui répondit : Je le sais, mais je fais ma part.

sri lanka vendeur heureux

(c) John Gibson – pixabay

Voyager Responsable au Sri Lanka est une question de comportement et de gestes respectueux de l’environnement et des Hommes.

Le Sri Lanka et l’environnement

Le Sri Lanka est un pays extraordinaire rempli de nature, de culture et de gens incroyables.
Connu pour ses temples et monuments inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco, comme les anciennes cités de Polonnaruwa , de Sigiriya , le  Golden Temple de Dambulla , ou la cité sacrée de Kandy pour ne citer qu’eux.
Le Sri Lanka  possède également des sites naturels et parcs nationaux classés au patrimoine mondial : les Hauts plateaux du centre de Sri Lanka et la réserve de la forêt de Sinharaja.
La beauté des paysages, les plantations de thé et les animaux,  la richesse de la culture et l’accueil des gens font du Sri Lanka une destination verte et authentique par excellence.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Travelsrilanka🇱🇰🌴 (@travelsrilankaa) le

Des actions sont d’ailleurs menées actuellement au Sri Lanka en faveur de la protection de l’environnement comme le souligne l’étude de Green Globe :
Le Sri Lanka est la première nation du monde à protéger l’ensemble de ses mangroves. L’objectif est de protéger ce véritable écosystème de plus de 10000 hectares.
En 2015, le pays a été un des premiers pays à bannir définitivement le glyphosate.
La récente mesure qui vise à interdire les tronçonneuses et à fermer les scieries d’ici à 5 ans pour augmenter la couverture forestière montre aussi l’importance de la nature au Sri Lanka.

7 conseils pour voyager responsable au Sri Lanka

Voici quelques petits conseils, qui relèvent du bon sens,  pour donner plus de sens à votre voyage au Sri Lanka:

#1 Voyager avec une agence locale

Votre voyage Responsable au Sri Lanka commence par le choix d’une agence locale respectueuse des équilibres environnementaux et humains.

L’ agence de voyage locale Aloka Sanna vous propose de prendre le temps de vivre des expériences en relation avec la nature, de faire des randonnées, des balades en vélo. De vous immerger dans la culture locale, prendre des cours de cuisine, de massages, de yoga, de méditation…

Une agence locale qui évitera les attractions irrespectueuses envers les animaux. Se promener à dos d’éléphants ou faire une sortie en bateau pour voir les baleines et les dauphins cache souvent une maltraitance animale.
Il vaut bien mieux observer les animaux dans leur habitat naturel, dans un parc national comme celui de Minnériya ou dans un refuge basé sur le bien-être animal.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jochen Hertweck (@travel_photography_jhertweck) le

#2 Compensez vos émissions de CO2

C’est vrai que, pour aller au Sri Lanka, l’avion est plus rapide et plus pratique. Cela engendre inévitablement des émissions de CO2. Toutefois, vous pouvez compenser votre impact carbone en allant sur le site goodplanet.org. C’est déjà un premier geste.

Vous pouvez également choisir une compagnie aérienne qui développe une vraie politique de limitation du plastique à usage unique.

#3 Gestion de vos déchets

De nombreux pays occidentaux préfèrent envoyer leurs propres déchets plastiques dans les pays d’Asie. La question des déchets est donc primordiale en Asie et au Sri Lanka.

En prévention, avant de partir, vous pouvez laisser vos emballages jetables inutiles plutôt que de les emmener au Sri Lanka.

La pollution plastique est l’un des plus grands défis écologiques. Un camion poubelle est versé chaque seconde dans la mer. La mer n’est pas une poubelle.

Le Sri Lanka est île et la mer est essentielle. Il faut la préserver. Un simple sac plastique peut être fatal aux tortues marines qui s’étouffent en l’avalant.

Le « Plogging » inspiré de la Suède consiste à ramasser les déchets en courant. Nous proposons le « Plogbeach ». Lorsque vous vous baladez sur la plage, rien ne vous empêche l’espace de quelques minutes, de ramasser quelques déchets. Cela permet de nettoyer un peu l’environnement et en plus, votre action aura valeur de sensibilisation auprès de la population locale. Les belles plages méritent qu’on leur consacre une tout petit peu de son temps ! Lors d’un voyage en famille, vous verrez, vos enfants y trouveront un côté très ludique !

A la plage, privilégiez un lait solaire plutôt qu’une huile car celle-ci forme un écran à la surface de l’eau ce qui empêche la photosynthèse des végétaux sous-marins.
Préférez si possible des produits corporels biodégradables.

canette sur la plage

(c) Willfried Wende  – pixabay

Le Sri Lanka ne dispose pas aujourd’hui de système de ramassage des déchets. Vous avez un vrai rôle actif et de sensibilisation à jouer pour éviter la surabondance des déchets.
Bien sûr, c’est important de jeter vos déchets dans une poubelle lors de vos visites ou activités. Quand elles ne sont pas disponibles, prenez-les avec vous pour les jeter en ville ou dans les poubelles de vos hébergements.
Vous pouvez aussi ramener dans vos bagages retour les déchets nocifs ou non recyclables comme les piles par exemple.
Les fumeurs peuvent également prévoir un cendrier de poche pour éviter qu’un mégot mette 2 ans à se décomposer
Favorisez les contenants réutilisables comme des gourdes en inox à remplir, en remplacement des bouteilles d’eau en plastique.

#4 L’Alimentation et les achats

Profitez de votre voyage au Sri Lanka pour réduire votre consommation de viande. C’est un moyen efficace pour réduire votre impact sur l’environnement.

Ne vous privez pas de manger les fruits et légumes frais du pays. Noix de coco, bananes, riz, thé, épices, ici tout est une explosion de saveurs !!

fruits sur un marché au Sri Lanka

(c) JessicaBlueElephants – pixabay

Les pourboires doivent être en rapport avec le coût de la vie sur place afin de ne pas déstabiliser l’économie locale.

#5 La gestion de l’eau en voyage

Partout sur la planète, l’eau est une ressource essentielle. Au Sri Lanka en particulier elle est considérée parfois comme un luxe. Privilégiez les douches rapides plutôt que les bains qui consomment en moyenne 5 fois plus d’eau.

Afin d’économiser l’eau et l’électricité vous pouvez demander à ce que vos serviettes de bain et vos draps ne soient pas changer tous les jours dans les hôtels où vous séjournez plusieurs jours.

Lorsque c’est possible, passez-vous de la climatisation. Éteignez les appareils électriques et les lumières. L’électricité est aussi une ressource qu’il faut préserver au Sri Lanka. D’ailleurs, des coupures de courant peuvent se produire. Et c’est bien dans ces moments que l’on prend conscience de l’importance de cette énergie.

#6 Les activités au Sri Lanka

Profitez des activités formidables que vous offre le pays : randonnées, surf, kite-surf… S’y adonner, c’est respecter l’environnement.

Prenez votre temps. Vivez au rythme de la population locale.

Vous pouvez soutenir des initiatives locales et participer à des actions locales dans des orphelinats, des écoles ou des refuges d’animaux.
Votre contribution est la bienvenue et c’est l’occasion de moments de partage et de découvertes particulièrement enrichissants et plein d’humanité. Votre présence a déjà un impact vital.

#7 L’humain et l’échange

Faîtes de votre voyage une formidable occasion d’échanges et de moments partagés.

Allez sur les marchés locaux, les petits étals, l’artisanat local plutôt que dans les centres commerciaux ou les duty free des aéroports …
C’est le meilleur moyen de passer un moment au contact des gens pour découvrir leur quotidien et leur culture.

marché local en bord de route au sri lanka

(c) Eddy Billard – unsplash

En plus, vous faîtes directement profiter la population de l’argent du tourisme.
Avant de prendre une photo, demandez gentiment l’autorisation.
Il convient bien sûr de respecter les lieux de culte, et de ne pas y entrer si l’accès est interdit aux touristes. Même si les sri-lankais ne vous en tiendrons rigueur, ils apprécieront votre tenue vestimentaire adaptée au lieu et à la circonstance.

 

Voyager responsable c’est aussi préserver l’écologie de l’esprit. Cela peut faire beaucoup de bien de se déconnecter lors d’un prochain voyage pour s’ouvrir aux choses et aux gens….Votre comportement, votre attitude, vos gestes de voyageur responsable resteront comme une lumière au Sri Lanka. Vous vivrez des expériences authentiques d’ouverture et de partage encore plus fortes. Votre plaisir s’en trouve décuplé.
Ce n’est pas une empreinte carbone mais une empreinte humaine que vous laisserez et que vous emporterez avec vous.

(c) couverture – jaromir kavan – unsplash