Posted in Astuces

Bien préparer son départ en avion.

Bien préparer son départ en avion. Posted on 5 juillet 2019

Chez Quotatrip, on aime les destinations lointaines. Et même si la France regorge de paysages sublimes et de lieux de vacances grandioses, l’envie d’aventure et de dépaysement culturel est souvent ce qui anime les voyageurs long-courrier. La première étape incontournable d’un voyage réussi, est de bien préparer son départ en avion !  Il peut prendre des allures d’épopée pour bon nombre de voyageurs surtout lorsque l’on doit s’infliger 22 heures de vol avant de pouvoir se prélasser sur une plage australienne. Bref, préparer son voyage en avion est primordial et nous vous donnons toutes les bonnes pistes pour des vacances réussies.

Le choix de la destination

Première étape d’un voyage réussi, le choix de la destination peut conditionner à lui seul le succès, ou non, de vos vacances.
En premier lieu, pensez à définir votre budget ainsi que la durée de votre séjour.
En effet, partir au bout du monde pour seulement quelques jours, c’est potentiellement prendre le risque de passer un tiers de ses vacances soit dans l’avion, soit en plein jet-lag.
Même chose côté finances : pensez à bien budgéter votre séjour en tenant compte de tous les à-côtés. Des destinations comme New-York par exemple cumulent billets d’avion relativement onéreux (bien que les choses s’améliorent un peu) et vie chère sur place et nécessitent de faire attention à son porte-feuilles pour ne pas engloutir son budget vacances au bout de trois jours – a fortiori quand vous avez prévu de rester deux semaines.
Enfin, dernier point important lors du choix de sa destination : réfléchir à ce que l’on recherche pendant ses vacances. Farniente, vacances familiales, séjour baroudeur sac au dos ou séjour touristique : n’oubliez jamais que les activités proposées ne sont pas tout à fait les mêmes, que l’on parte en voyage aux Seychelles ou au Népal.

Vérifier la météo avant de partir

Vous projetez de visiter Tokyo pendant vos vacances au mois de juillet, mais supportez mal la chaleur et l’humidité ? Pas de chance : c’est à cette période que la capitale nippone connaît ses pires épisodes de canicule et le taux d’humidité est digne d’une forêt tropicale.
Vous envisagez de parfaire votre bronzage au mois d’août sur une plage de rêve en Thaïlande ? C’est la saison des moussons et, en fonction de l’endroit choisi, il y pleut 20 jours par mois pendant cette période.
Lorsque l’on prépare son voyage, s’informer sur les conditions météo de son lieu de villégiature est donc primordial et il ne faut surtout pas hésiter à consulter des blogs de voyageurs qui sont souvent des sources d’informations précieuses, entre articles, photos et vidéos.
Dernier point à ne pas oublier : dans l’hémisphère sud, les saisons sont inversées. Bon à savoir avant de s’envoler pour l’Argentine, en plein mois de janvier, en doudoune et après-skis.

rue en thailande sous la mousson

(c) Arek Socha – pixabay

Penser aux documents importants

Rien de pire, lorsque l’on part pour une destination lointaine pendant une longue période, que de se retrouver bloqué à l’aéroport pour des raisons administratives.
Des papiers d’identité oubliés, un passeport périmé ou un visa manquant sont autant d’événements qui peuvent vous gâcher les vacances.
Pensez notamment au fait que si l’on vous demandera toujours un passeport en cours de validité, certains pays exigeront que ce dernier soit valide 3 à 6 mois après la date de retour. C’est le cas par exemple de la Thaïlande, pays très prisé des globe-trotters.
Si vous vous envolez pour les États-Unis, il vous faudra en plus un visa en bonne et due forme ou une autorisation d’entrée sur le territoire comme l’ESTA. En cas de doute, n’hésitez jamais à contacter les ambassades concernées car chaque pays a ses propres protocoles.
Enfin, sachez que si vous pourrez rouler avec votre permis de conduire français dans la plupart des pays étrangers, des destinations comme la Nouvelle-Zélande vous obligeront à posséder le Permis de Conduire International.

passeports posés sur une carte

Bien s’équiper pour un long voyage en avion

Préparer son départ en avion, c’est aussi s’assurer que l’on a tout dans son sac pour passer les prochaines heures de vol le plus confortablement possible. Et souvent, ce n’est pas chose facile en avion…
 Voici les indispensables à embarquer avec vous : un masque, des bouchons pour les oreilles, un tour de cou, une gourde que vous aurez préalablement remplie Préparer son départ en avion, c’est aussi s’assurer que l’on a tout dans son sac pour passer les prochaines heures de vol le plus confortablement possible. Et on fait un petit geste pour la planète, l’emprunte carbone d’un long-courrier est déjà suffisamment importante…).
Vous glisserez aussi dans votre sac un foulard ou une écharpe pour supporter la climatisation pendant 8 heures ou plus.

Un long voyage est aussi l’occasion de se plonger dans les lectures que vous n’avez jamais eu le temps de commencer. Pensez à faire un tour à votre librairie de quartier avant d’arriver à l’aéroport ! Si vous en êtes équipé, une liseuse prendra moins de place… Emportez votre tablette est également une bonne option. Vous l’aurez au préalable chargée de vos jeux ou séries préférés.

N’oubliez pas non plus d’emmener des petits en-cas. La nourriture servie à bord n’est généralement pas la mieux équilibrée, car souvent trop salée ou trop grasse. Prenez des fruits, des fruits secs ou bien un mélange oléagineux comme des noix ou des amandes.

Partir en toute sérénité

Un voyage au bout du monde, c’est très souvent plusieurs jours, voire plusieurs semaines, loin de son pays, de sa maison mais, également de sa voiture.
Comment être sûr, alors, de la retrouver intacte – de la retrouver tout court – lorsque l’on décide de l’utiliser pour rejoindre le parking de l’aéroport ou de la gare le jour du départ ?
Pour éviter de s’inquiéter pendant toute la durée de son séjour, des solutions existent. Ector, par exemple, est un service de voiturier en gare et aéroport qui propose de stationner votre véhicule pendant votre absence.
La prise en charge se fait au dépose-minute, en un instant, les parkings sont sécurisés et les voituriers ponctuels. Cerise sur le gâteau, le service est moins cher qu’un taxi ou un parking classique et se réserve facilement sur leur site ou leur application mobile.