Infos pratiques

Langue
Ouzbek
Devise
Sum ouzbek (1 EUR = 3931.9199 UZS)
Météo
Continental

Bienvenue en Ouzbékistan

Ce sont les légendes du passé et le nom mythique de Samarkand qui ont guidé les pas de la plupart des visiteurs vers l'Ouzbékistan. Dans des espaces infinis de steppe et de désert, dans des montagnes aux sommets encore vierges ou sur les rivages d'une mer disparue, le voyageur, invité à partager le thé avec un éleveur de moutons sous sa yourte ou un ancien pêcheur, vivra à cette occasion une expérience inoubliable. De son glorieux passé militaire, économique, religieux et architectural, l'Ouzbékistan a conservé des milliers de traces, de témoignages et de coutumes. La magie de ce passé envoûte le voyageur moderne qui se trouve confronté à un mythe d'autant plus mystérieux et séduisant qu'il est resté longtemps inaccessible. Pour découvrir de manière optimale ce pays encore balbutiant en matière de tourisme, une agence locale est donc une bonne option. Grâce à des guides locaux expérimentés, vous pourrez découvrir l'essentiel du pays à l'occasion d'un voyage sur mesure qui correspondra à votre budget et à votre soif d'authenticité.

Les + de l'Ouzbékistan

Architecture et Route de la soie

La première raison pour laquelle on entreprend un voyage en Ouzbékistan, sans doute. Les récits des grands voyageurs, au premier rang desquels figure Marco Polo, les grandes caravanes du désert, l'axe reliant la Chine à l'Occident... autant de sujets d'émerveillement que l'Ouzbékistan, par la grâce de son héritage architectural et archéologique, permet d'approcher au plus près.

Culture

Dans ce pays situé aux confins des empires nomades de la steppe et des plus anciennes cités alimentées par les premiers systèmes d'irrigation, au carrefour des grands axes commerciaux comme celui de la Route de la soie et au carrefour des grands empires, de celui d'Alexandre le Grand à Gengis Khān, les modes de vie, les croyances et les traditions populaires résultent d'innombrables mélanges de populations du monde entier.

Diversité

La grande diversité des paysages ouzbeks favorise de très nombreuses activités et permet des variations infinies de thèmes au cours d'un seul séjour. Ainsi, en trois semaines de voyage, on peut visiter les ensembles monumentaux des cités de la Route de la soie, partir à dos de chameau pour une méharée dans le désert, goûter à la fraîcheur des petits villages de montagne, entreprendre des treks à la journée dans ces mêmes montagnes. Autant d'activités qu'une agence locale pourra mettre en place pour vous dans le cadre d'un voyage sur mesure organisé selon vos goûts et votre budget.

Infos pratiques

Ouzbek

C'est la difficulté de ce pays qui compte plus d'une centaine d'ethnies différentes.Dans tout le pays, sauf dans les zones très reculées, le russe est compris et parlé sans problème. Le russe vous permettra donc de vous débrouiller dans tout le pays, mais vous débrouiller un peu en ouzbek vous ouvrira bien des portes.L'ouzbek appartient à la famille des langues turcophones, tout comme le kirghize, la kazakhe ou le turkmène. Pour ce qui est des dialectes d'Asie centrale, à peine le voyageur débarqué à Tachkent a-t-il appris quelques mots d'ouzbek qu'il doit en apprendre de nouveaux en tadjik (le tadjik n'appartient pas à la sphère turcophone, mais iranophone) pour se faire comprendre à Boukhara et Samarkand, avant de passer au karakalpak, relativement proche du kazakh, s'il pousse la découverte jusqu'à la Karakalpakie.En Ouzbékistan, hors des sentiers battus, il reste difficile de trouver un ouzbek parlant anglais ou français. Dans les villages, vous aurez peut-être la chance de croiser un ancien professeur de langues étrangères parlant encore quelques mots.A Tachkent évidemment, les jeunes étudiants sont plus nombreux à parler l'anglais, le français, et dans une moindre mesure l'espagnol ou l'allemand, d'autant plus conscients que la maîtrise d'une langue étrangère constitue pour eux la meilleure opportunité de trouver un travail à l'étranger ou de suivre des études dans une Université européenne.Apprendre la langue : il existe différents moyens d'apprendre quelques bases de la langue et l'offre pour l'auto-apprentissage peut se faire sur différents supports : CD, vidéos, cahiers d'exercices ou même directement sur Internet.

Sum ouzbek (1 EUR = 3931.9199 UZS)

La monnaie nationale est le soum ouzbek (code bancaire UZS), non convertible en dehors du pays à l'heure actuelle. Les coupures sont de 5 000, 1 000, 500, 200, 100 soums. Il existait également des billets de 50, 25, 10, 5, 3 et 1 qui ont quasiment disparu de la circulation, de même que les pièces de 50, 25, 10 et 5 soums. Compte tenu du taux de change actuel, on se retrouve très vite avec de grosses liasses de billets (la plus grosse coupure, de 5 000 soums vaut environ 0,70 € au marché noir).Les paiements se font en soums, sauf pour les billets d'avion qui se font obligatoirement en devises. Lorsqu'il est possible de payer en devises pour des sommes importantes dans certains lieux, préférez les dollars plus facilement acceptés. Il est plus avantageux de payer en soums si vous avez changé vos devises au marché noir, beaucoup plus intéressant que le taux officiel.

Continental

Le climat est de type continental, très sec et froid en hiver, très chaud en été, et des écarts de températures diurnes qui peuvent aller du simple au double. Les intersaisons sont peu marquées.Durant les mois les plus chauds, de mi-juin à début août, le mercure dépasse allègrement les 40 °C, atteignant fréquemment les 50 °C dans l'Ouest et le Sud du pays. Inversement, les températures peuvent atteindre -40 °C en janvier en Karakalpakie ainsi que dans les régions montagneuses des Tian Shan où les cols sont fréquemment fermés. Les hivers, habituellement doux à Tachkent, peuvent s'avérer très rigoureux. En 2008, on a vu le thermomètre descendre à -37°C.

Idées de Séjour

L'Ouzbékistan de l'ouest à l'est

Ouzbékistan
par Global Trip
910€

Les faits historiques sur la territoire de l’Ouzbékistan a la signification très important pour toutes les régions du monde . La mémoire des millénaires garde dans les monuments uniques architecturaux des villes historiques de l’Ouzbékistan telles comme Tachkent, Samarcande, Boukhara, Khiva, Shahr -i- Siyabz et bien sûr la ville de Ferghana, une peninsule ouzbek au sein des montagnes kirghiz, forme un centre agro- industriel du pays. En choisissant ce programme vous allez avoir une chance de visiter le centre industriel important de l’Ouzbékistan comme la ville de Ferghana et découvrir profondement la richesse spirituelle et la culture unique du coeur de l’Asie centrale .

Mille et Une Couleurs de la Route de la Soie 12 jours

Ouzbékistan
par TRIP ORIENT
905€

Cher Voyageur, Nous vous présontons ci-dessous une idée de voyage en Ouzbékistan vous permettant de découvrir les plus grandes villes incontournables de Route de la Soie. Vous visitez les monuments historiques classés par l'Unesco comme un patrimoine mondiale telle les villes Samarcande, Boukhara, Chakhrisabz et Khiva. Si vous aimez voyager sous le signe de la culture, ce voyage est conçu pour vous. N'hésitez pas nous interpeller si vous souhaitez modifier ce circuit. Nous l'adapterons avec plaisir à vos souhaits.

La Route d'Or

Ouzbékistan
par Global Trip
1110€

L'appel deux fois millénaire de la Route d’Or menant à Samarcande, de la Voie royale s’éloignant de Boukhara la Noble, ou des Routes de la Soie quadrillant la Transoxiane et le désert du Kyzyl Koum depuis la vallée du Ferghana jusqu’aux oasis de Khiva et du Khorezm, cet appel a entendu par d’innombrables voyageurs, par leurs successeurs les marchands ou les touristes de notre siècle . Si le programme proposé vous a interessé, venez découvrir le patrimoine de l’UNESCO avec ses villes magiques qu’ils ont une riche histoire!

L'essentiel de l'Ouzbékistan en une semaine

Ouzbékistan

Cet itinéraire correspond à un séjour classique type " Route de la soie " et se concentre uniquement sur les grands sites touristiques de l'ouest du pays. C'est le circuit le plus suivi dans le pays, qui permet de n'en rien manquer en très peu de temps, idéal pour ceux qui manquent de temps !

L'Ouzbékistan à travers les lieux saints

Ouzbékistan

On a surnommé les peuples d'Asie centrale les " musulmans oubliés ". Isolés du reste de l'empire musulman par l'apparition d'un pouvoir chiite en Iran, les musulmans d'Asie centrale ont ensuite dû affronter la guerre livrée par le communisme à l'islam, puis sont restés isolés du monde sous l'emprise du régime soviétique. L'Ouzbékistan compte quelques-uns des plus grands lieux saints de l'islam. La religion reste en grande partie teintée de chamanisme et de zoroastrisme, dont les croyants n'ont jamais su se départir. Un circuit à travers les principaux sites spirituels du pays peut aussi s'effectuer à partir de Termez, porte d'entrée du bouddhisme de l'Inde vers la Chine.

Traversée de l'Asie Centrale 19 jours

Ouzbékistan, Kirghizistan
par TRIP ORIENT
2400€

Choisissez ce circuit si vous souhaitez traverser toute l'Asie Centrale sur les traces de la Route de la Soie. Ce voyage vous permet de découvrir à la fois trois pays centrasiatiques Kirghizistan-Ouzbékistan-Turkménistan.

La Route d'Or

Ouzbékistan
par Global Trip
1110€

L'appel deux fois millénaire de la Route d’Or menant à Samarcande, de la Voie royale s’éloignant de Boukhara la Noble, ou des Routes de la Soie quadrillant la Transoxiane et le désert du Kyzyl Koum depuis la vallée du Ferghana jusqu’aux oasis de Khiva et du Khorezm, cet appel a entendu par d’innombrables voyageurs, par leurs successeurs les marchands ou les touristes de notre siècle . Si le programme proposé vous a interessé, venez découvrir le patrimoine de l’UNESCO avec ses villes magiques qu’ils ont une riche histoire!

Ouzbékistan Essentiel 8 jours

Ouzbékistan
par TRIP ORIENT
670€

Découvrez les villes incontournables de l'Ouzbékistan en une semaine. Ce voyage est conçu pour les gens souhaitant découvrir maximum de choses pendant des vacances relativement courtes.

L'Ouzbékistan de l'ouest à l'est

Ouzbékistan
par Global Trip
910€

Les faits historiques sur la territoire de l’Ouzbékistan a la signification très important pour toutes les régions du monde . La mémoire des millénaires garde dans les monuments uniques architecturaux des villes historiques de l’Ouzbékistan telles comme Tachkent, Samarcande, Boukhara, Khiva, Shahr -i- Siyabz et bien sûr la ville de Ferghana, une peninsule ouzbek au sein des montagnes kirghiz, forme un centre agro- industriel du pays. En choisissant ce programme vous allez avoir une chance de visiter le centre industriel important de l’Ouzbékistan comme la ville de Ferghana et découvrir profondement la richesse spirituelle et la culture unique du coeur de l’Asie centrale .

Ouzbékistan à petit budget

Ouzbékistan
par SHÉHÉRAZADE VOYAGES
397€

Sur les traces des grands conquérants avec ces longues caravanes parcourant de l’Occident à l’ Orient, un long chemin d’échanges, commercial et intellectuel. Traversant les plus belles oasis de la Route de la Soie, de carvansérails en bazars, sous une voûte étoilée d’où jaillissent les dômes bleu turquoises éclatants et scintillants, des mosquées et madrassas qui jalonnent leur parcours. Un voyage de rêve que nous vous invitons de découvrir sur une partie de cette route de la Soie qu’est l’Ouzbékistan. A la découverte de Khiva, Boukhara, Samarcande la Magnifique, un éblouissant séjour inoubliable parmi ce peuple ouzbek si accueillant, vous serez reçus plus en ami qu’en touriste ! Shéhérazade Voyages vous propose ce rêve pour un petit budget ! Il n’y a plus à hésiter, le charme enjoleur vous séduira... Prix base de 10 participants Programme hors pension et vols Depart du 24 au 31 oct 2017 Inscrivez vous !

La Gastronomie de l’Ouzbékistan

Ouzbékistan
par Global Trip
1085€

Ouzbékistan est un pays qui est connu non seulement par ses monuments historiques mais aussi par une grande variété de plats qu’ils ont ses particularités de la préparation , lié avec histoire de ce pays . Le voyage gastronomique vous permettra de goûter toute la divérsité de la cuisine ouzbèke et vous pemettra de participer au master class pendant les préparation.

Le trésor de l’Ouzbékistan

Ouzbékistan
par Global Trip
890€

Sommets de montagnes, de zones désertiques, de steppes, d'oasis et de cours d'eau, L'Ouzbékistan se trouve au coeur du système complexe d'interactions entre nomadisme et sédentarité sous-jacent à toute histoire de l'Asie Centrale.Si vous désirez découvrir l’Ouzbékistan et visiter ses villes légendaires comme Samarcande, Boukhara, Shakhrisabze, Khiva qui attirent de nombreux explorateurs par sa beauté architecturale et son héritage archéologique. Le programme proposé vous offrira tous les miracles de ce merveilleux pays!

La Route d'Or

Ouzbékistan
par Global Trip
1110€

L'appel deux fois millénaire de la Route d’Or menant à Samarcande, de la Voie royale s’éloignant de Boukhara la Noble, ou des Routes de la Soie quadrillant la Transoxiane et le désert du Kyzyl Koum depuis la vallée du Ferghana jusqu’aux oasis de Khiva et du Khorezm, cet appel a entendu par d’innombrables voyageurs, par leurs successeurs les marchands ou les touristes de notre siècle . Si le programme proposé vous a interessé, venez découvrir le patrimoine de l’UNESCO avec ses villes magiques qu’ils ont une riche histoire!

Mille et Une Couleurs de la Route de la Soie 12 jours

Ouzbékistan
par TRIP ORIENT
905€

Cher Voyageur, Nous vous présontons ci-dessous une idée de voyage en Ouzbékistan vous permettant de découvrir les plus grandes villes incontournables de Route de la Soie. Vous visitez les monuments historiques classés par l'Unesco comme un patrimoine mondiale telle les villes Samarcande, Boukhara, Chakhrisabz et Khiva. Si vous aimez voyager sous le signe de la culture, ce voyage est conçu pour vous. N'hésitez pas nous interpeller si vous souhaitez modifier ce circuit. Nous l'adapterons avec plaisir à vos souhaits.

Les chevaux célestes de l'Asie centrale

Ouzbékistan
par Global Trip
1100€

Enchassé au coeur de l’Asie, cerné de rudes desérts et de hautes montagnes, l’Ouzbékistan, territoire où trois embrrassants khanats mystifièrent et exaspérèrent les deux grands empires du 19e siècle, reste l’héritier superbe, imprévisible, de la plus grande richesse de l’Asie centrale, les légendaires cités de la Route de la Soie, Samarkand, Khiva et Boukhara . L’Ouzbékistan est un pays qui vous permettra de prolonger dans le passé et se sentir l’esprit du peuple ouzbek .

L'Ouzbékistan à travers les lieux saints

Ouzbékistan

On a surnommé les peuples d'Asie centrale les " musulmans oubliés ". Isolés du reste de l'empire musulman par l'apparition d'un pouvoir chiite en Iran, les musulmans d'Asie centrale ont ensuite dû affronter la guerre livrée par le communisme à l'islam, puis sont restés isolés du monde sous l'emprise du régime soviétique. L'Ouzbékistan compte quelques-uns des plus grands lieux saints de l'islam. La religion reste en grande partie teintée de chamanisme et de zoroastrisme, dont les croyants n'ont jamais su se départir. Un circuit à travers les principaux sites spirituels du pays peut aussi s'effectuer à partir de Termez, porte d'entrée du bouddhisme de l'Inde vers la Chine.

Ouzbékistan à petit budget

Ouzbékistan
par SHÉHÉRAZADE VOYAGES
397€

Sur les traces des grands conquérants avec ces longues caravanes parcourant de l’Occident à l’ Orient, un long chemin d’échanges, commercial et intellectuel. Traversant les plus belles oasis de la Route de la Soie, de carvansérails en bazars, sous une voûte étoilée d’où jaillissent les dômes bleu turquoises éclatants et scintillants, des mosquées et madrassas qui jalonnent leur parcours. Un voyage de rêve que nous vous invitons de découvrir sur une partie de cette route de la Soie qu’est l’Ouzbékistan. A la découverte de Khiva, Boukhara, Samarcande la Magnifique, un éblouissant séjour inoubliable parmi ce peuple ouzbek si accueillant, vous serez reçus plus en ami qu’en touriste ! Shéhérazade Voyages vous propose ce rêve pour un petit budget ! Il n’y a plus à hésiter, le charme enjoleur vous séduira... Prix base de 10 participants Programme hors pension et vols Depart du 24 au 31 oct 2017 Inscrivez vous !

Les grandes villes de l'Ouzbékistan

Ouzbékistan
par Global Trip
640€

La Route de la Soie était un réseau de routes commerciales entre l'Asie et l'Europe allant de Chang'an (actuelle Xi'an) en Chine jusqu'à Antioche en Syrie. Elle doit son nom à la plus précieuse marchandise qui y transitait : la soie, dont seuls les Chinois connaissaient le secret de fabrication. Cette dénomination de 'route de la soie' est due à un géographe allemand du XIXe siècle.Les caravanes partaient de Xi'an, empruntaient le corridor du Gansu puis contournaient le désert du Taklamakan par le nord au pied des hautes montagnes des Tian Shan ou par le sud au pied des Kunlun; ces deux routes étaient jalonnées de villes et caravansérails : au nord, Turfan, Ürümqi, Karachahr, Koutcha, Aksou, Kashgar et au sud Dunhuang, Miran, Cherchen, Niya, Khotan, Yarkand. À partir de Kashgar et Yarkand, les pistes rejoignaient la Perse ou l'Inde à travers les hautes montagnes de l'Asie centrale (Pamir et Karakoram), puis par la Sogdiane (Samarcande, Boukhara, Merv), la Bactriane ou le Cachemire. Peu de caravanes effectuaient l'intégralité du trajet et les marchandises étaient revendues le long de la route dans les oasis qui devinrent des centres de commerce très prospères.Historiquement, on considère que la Route de la Soie a été ouverte par le général chinois Zhang Qian au IIe siècle av JC; l’empereur l'avait envoyé sceller une alliance avec les tribus situées à l’ouest du désert de Taklamakan. Alexandre le Grand s’était arrêté bien avant d’atteindre le Turkestan chinois. Les Romains, qui n’étaient pas mieux renseignés, étaient convaincus que les Sères ('peuple de la soie', c’est à dire les Chinois) récoltaient la soie sur les arbres. Les Parthes, les Sogdiens et les Indiens devinrent rapidement les principaux intermédiaires dans le commerce de la soie entre l’est et l’ouest, achetant le tissu aux marchands chinois qui l’acheminaient jusqu’à Dunhuang, et le revendant aux Syriens et aux Grecs. Chaque transaction augmentait considérablement le prix du produit qui aboutissait dans l’Empire romain par le biais d’intermédiaires grecs et juifs.La soie ne représentait qu’une petite partie du commerce effectué sur la Route de la Soie. Les caravanes qui partaient vers l’est emportaient de l’or, des pierres et des métaux précieux, des textiles, de l’ivoire et du corail, alors que celles qui allaient en Occident étaient chargées de fourrures, de céramiques, de cannelle et d’armes en bronze.L’importance de ces nouveaux liens terrestres entre Orient et Occident se mesurent également aux idées et aux croyances véhiculées par les hommes qui accompagnaient ces caravanes. L'impact des pensées religieuses et philosophiques de l'Inde, de l'Asie centrale et du Moyen-Orient allait être immense tant en Chine que dans les autres pays de l'Asie; en particulier, le bouddhisme introduit au début de l'ère chrétienne connut une expansion rapide le long de la Route de la Soie et de nombreuses grottes et monastères furent construits dans les oasis; l'âge d'or du bouddhisme prendra fin en 845 lorsque l'empereur hostile aux religions étrangères les interdira. On a du mal à imaginer que des monastères bouddhiques dominaient autrefois la vie culturelle d'Asie Centrale.Les apports de la Route de la Soie sont énormes : elle a permis de maintenir une culture internationale qui liait ensemble des peuples très divers; elle eut un fort impact d'intégration dans les régions traversées sur les tribus qui vivaient auparavant isolées; elle a amené le nestorianisme, le manichéisme, le bouddhisme et l'islam en Asie centrale et en Chine. A la religion et à l'art, il convient d'ajouter les technologies : des chinois, l'Asie centrale n'apprit pas seulement à couler le fer, mais aussi à fabriquer du papier. À la fin de sa gloire, la Route de la Soie a contribué à l'établissement du plus grand empire continental de tous les temps : l'Empire des Mongols .Vers la fin du VIIIe siècle, les routes maritimes qui reliaient le port méridional de Canton au Moyen-Orient étaient bien établies. L’art de la sériciculture avait été maitrisé par les Perses et, même si la soie ne fut pas produite en Europe avant le XIIe siècle, l’apogée de la Route de la Soie tirait à sa fin. La chute de la dynastie Tang au Xe siècle conduisit la Chine au chaos; à la même époque, des communautés entières dans les oasis disparaissaient suite au tarissement des sources. Les turbulences occasionnées par Gengis Khan et Tamerlan minèrent l'économie de la région. L'Asie centrale restera longtemps en dehors des préoccupations de l'Orient et de l'Occident jusqu'à l'arrivée des explorateurs russes et anglais au XIXe siècle.

La Gastronomie de l’Ouzbékistan

Ouzbékistan
par Global Trip
1085€

Ouzbékistan est un pays qui est connu non seulement par ses monuments historiques mais aussi par une grande variété de plats qu’ils ont ses particularités de la préparation , lié avec histoire de ce pays . Le voyage gastronomique vous permettra de goûter toute la divérsité de la cuisine ouzbèke et vous pemettra de participer au master class pendant les préparation.

Le trésor de l’Ouzbékistan

Ouzbékistan
par Global Trip
890€

Sommets de montagnes, de zones désertiques, de steppes, d'oasis et de cours d'eau, L'Ouzbékistan se trouve au coeur du système complexe d'interactions entre nomadisme et sédentarité sous-jacent à toute histoire de l'Asie Centrale.Si vous désirez découvrir l’Ouzbékistan et visiter ses villes légendaires comme Samarcande, Boukhara, Shakhrisabze, Khiva qui attirent de nombreux explorateurs par sa beauté architecturale et son héritage archéologique. Le programme proposé vous offrira tous les miracles de ce merveilleux pays!

La Route d'Or

Ouzbékistan
par Global Trip
1110€

L'appel deux fois millénaire de la Route d’Or menant à Samarcande, de la Voie royale s’éloignant de Boukhara la Noble, ou des Routes de la Soie quadrillant la Transoxiane et le désert du Kyzyl Koum depuis la vallée du Ferghana jusqu’aux oasis de Khiva et du Khorezm, cet appel a entendu par d’innombrables voyageurs, par leurs successeurs les marchands ou les touristes de notre siècle . Si le programme proposé vous a interessé, venez découvrir le patrimoine de l’UNESCO avec ses villes magiques qu’ils ont une riche histoire!

L'Ouzbékistan secret

Ouzbékistan

Si vous êtes bien organisés et que vous voyagez en taxi partagé plutôt qu'en bus ou en train, cet itinéraire vous permet de couvrir une grande partie des sites d'intérêt du pays, alternant les grandes destinations type " Route de la soie " avec des excursions dans la nature et la visite des régions traditionnelles les plus préservées du pays.

L'Ouzbékistan à travers les lieux saints

Ouzbékistan

On a surnommé les peuples d'Asie centrale les " musulmans oubliés ". Isolés du reste de l'empire musulman par l'apparition d'un pouvoir chiite en Iran, les musulmans d'Asie centrale ont ensuite dû affronter la guerre livrée par le communisme à l'islam, puis sont restés isolés du monde sous l'emprise du régime soviétique. L'Ouzbékistan compte quelques-uns des plus grands lieux saints de l'islam. La religion reste en grande partie teintée de chamanisme et de zoroastrisme, dont les croyants n'ont jamais su se départir. Un circuit à travers les principaux sites spirituels du pays peut aussi s'effectuer à partir de Termez, porte d'entrée du bouddhisme de l'Inde vers la Chine.

Les grandes villes de l'Ouzbékistan

Ouzbékistan
par Global Trip
640€

La Route de la Soie était un réseau de routes commerciales entre l'Asie et l'Europe allant de Chang'an (actuelle Xi'an) en Chine jusqu'à Antioche en Syrie. Elle doit son nom à la plus précieuse marchandise qui y transitait : la soie, dont seuls les Chinois connaissaient le secret de fabrication. Cette dénomination de 'route de la soie' est due à un géographe allemand du XIXe siècle.Les caravanes partaient de Xi'an, empruntaient le corridor du Gansu puis contournaient le désert du Taklamakan par le nord au pied des hautes montagnes des Tian Shan ou par le sud au pied des Kunlun; ces deux routes étaient jalonnées de villes et caravansérails : au nord, Turfan, Ürümqi, Karachahr, Koutcha, Aksou, Kashgar et au sud Dunhuang, Miran, Cherchen, Niya, Khotan, Yarkand. À partir de Kashgar et Yarkand, les pistes rejoignaient la Perse ou l'Inde à travers les hautes montagnes de l'Asie centrale (Pamir et Karakoram), puis par la Sogdiane (Samarcande, Boukhara, Merv), la Bactriane ou le Cachemire. Peu de caravanes effectuaient l'intégralité du trajet et les marchandises étaient revendues le long de la route dans les oasis qui devinrent des centres de commerce très prospères.Historiquement, on considère que la Route de la Soie a été ouverte par le général chinois Zhang Qian au IIe siècle av JC; l’empereur l'avait envoyé sceller une alliance avec les tribus situées à l’ouest du désert de Taklamakan. Alexandre le Grand s’était arrêté bien avant d’atteindre le Turkestan chinois. Les Romains, qui n’étaient pas mieux renseignés, étaient convaincus que les Sères ('peuple de la soie', c’est à dire les Chinois) récoltaient la soie sur les arbres. Les Parthes, les Sogdiens et les Indiens devinrent rapidement les principaux intermédiaires dans le commerce de la soie entre l’est et l’ouest, achetant le tissu aux marchands chinois qui l’acheminaient jusqu’à Dunhuang, et le revendant aux Syriens et aux Grecs. Chaque transaction augmentait considérablement le prix du produit qui aboutissait dans l’Empire romain par le biais d’intermédiaires grecs et juifs.La soie ne représentait qu’une petite partie du commerce effectué sur la Route de la Soie. Les caravanes qui partaient vers l’est emportaient de l’or, des pierres et des métaux précieux, des textiles, de l’ivoire et du corail, alors que celles qui allaient en Occident étaient chargées de fourrures, de céramiques, de cannelle et d’armes en bronze.L’importance de ces nouveaux liens terrestres entre Orient et Occident se mesurent également aux idées et aux croyances véhiculées par les hommes qui accompagnaient ces caravanes. L'impact des pensées religieuses et philosophiques de l'Inde, de l'Asie centrale et du Moyen-Orient allait être immense tant en Chine que dans les autres pays de l'Asie; en particulier, le bouddhisme introduit au début de l'ère chrétienne connut une expansion rapide le long de la Route de la Soie et de nombreuses grottes et monastères furent construits dans les oasis; l'âge d'or du bouddhisme prendra fin en 845 lorsque l'empereur hostile aux religions étrangères les interdira. On a du mal à imaginer que des monastères bouddhiques dominaient autrefois la vie culturelle d'Asie Centrale.Les apports de la Route de la Soie sont énormes : elle a permis de maintenir une culture internationale qui liait ensemble des peuples très divers; elle eut un fort impact d'intégration dans les régions traversées sur les tribus qui vivaient auparavant isolées; elle a amené le nestorianisme, le manichéisme, le bouddhisme et l'islam en Asie centrale et en Chine. A la religion et à l'art, il convient d'ajouter les technologies : des chinois, l'Asie centrale n'apprit pas seulement à couler le fer, mais aussi à fabriquer du papier. À la fin de sa gloire, la Route de la Soie a contribué à l'établissement du plus grand empire continental de tous les temps : l'Empire des Mongols .Vers la fin du VIIIe siècle, les routes maritimes qui reliaient le port méridional de Canton au Moyen-Orient étaient bien établies. L’art de la sériciculture avait été maitrisé par les Perses et, même si la soie ne fut pas produite en Europe avant le XIIe siècle, l’apogée de la Route de la Soie tirait à sa fin. La chute de la dynastie Tang au Xe siècle conduisit la Chine au chaos; à la même époque, des communautés entières dans les oasis disparaissaient suite au tarissement des sources. Les turbulences occasionnées par Gengis Khan et Tamerlan minèrent l'économie de la région. L'Asie centrale restera longtemps en dehors des préoccupations de l'Orient et de l'Occident jusqu'à l'arrivée des explorateurs russes et anglais au XIXe siècle.

L'Ouzbékistan de l'ouest à l'est

Ouzbékistan
par Global Trip
910€

Les faits historiques sur la territoire de l’Ouzbékistan a la signification très important pour toutes les régions du monde . La mémoire des millénaires garde dans les monuments uniques architecturaux des villes historiques de l’Ouzbékistan telles comme Tachkent, Samarcande, Boukhara, Khiva, Shahr -i- Siyabz et bien sûr la ville de Ferghana, une peninsule ouzbek au sein des montagnes kirghiz, forme un centre agro- industriel du pays. En choisissant ce programme vous allez avoir une chance de visiter le centre industriel important de l’Ouzbékistan comme la ville de Ferghana et découvrir profondement la richesse spirituelle et la culture unique du coeur de l’Asie centrale .

Traversée de l'Asie Centrale 19 jours

Ouzbékistan, Kirghizistan
par TRIP ORIENT
2400€

Choisissez ce circuit si vous souhaitez traverser toute l'Asie Centrale sur les traces de la Route de la Soie. Ce voyage vous permet de découvrir à la fois trois pays centrasiatiques Kirghizistan-Ouzbékistan-Turkménistan.

Ouzbékistan Essentiel 8 jours

Ouzbékistan
par TRIP ORIENT
670€

Découvrez les villes incontournables de l'Ouzbékistan en une semaine. Ce voyage est conçu pour les gens souhaitant découvrir maximum de choses pendant des vacances relativement courtes.

L'Ouzbékistan à travers les lieux saints

Ouzbékistan

On a surnommé les peuples d'Asie centrale les " musulmans oubliés ". Isolés du reste de l'empire musulman par l'apparition d'un pouvoir chiite en Iran, les musulmans d'Asie centrale ont ensuite dû affronter la guerre livrée par le communisme à l'islam, puis sont restés isolés du monde sous l'emprise du régime soviétique. L'Ouzbékistan compte quelques-uns des plus grands lieux saints de l'islam. La religion reste en grande partie teintée de chamanisme et de zoroastrisme, dont les croyants n'ont jamais su se départir. Un circuit à travers les principaux sites spirituels du pays peut aussi s'effectuer à partir de Termez, porte d'entrée du bouddhisme de l'Inde vers la Chine.

Mille et Une Couleurs de la Route de la Soie 12 jours

Ouzbékistan
par TRIP ORIENT
905€

Cher Voyageur, Nous vous présontons ci-dessous une idée de voyage en Ouzbékistan vous permettant de découvrir les plus grandes villes incontournables de Route de la Soie. Vous visitez les monuments historiques classés par l'Unesco comme un patrimoine mondiale telle les villes Samarcande, Boukhara, Chakhrisabz et Khiva. Si vous aimez voyager sous le signe de la culture, ce voyage est conçu pour vous. N'hésitez pas nous interpeller si vous souhaitez modifier ce circuit. Nous l'adapterons avec plaisir à vos souhaits.

Les grandes villes de l'Ouzbékistan

Ouzbékistan
par Global Trip
640€

La Route de la Soie était un réseau de routes commerciales entre l'Asie et l'Europe allant de Chang'an (actuelle Xi'an) en Chine jusqu'à Antioche en Syrie. Elle doit son nom à la plus précieuse marchandise qui y transitait : la soie, dont seuls les Chinois connaissaient le secret de fabrication. Cette dénomination de 'route de la soie' est due à un géographe allemand du XIXe siècle.Les caravanes partaient de Xi'an, empruntaient le corridor du Gansu puis contournaient le désert du Taklamakan par le nord au pied des hautes montagnes des Tian Shan ou par le sud au pied des Kunlun; ces deux routes étaient jalonnées de villes et caravansérails : au nord, Turfan, Ürümqi, Karachahr, Koutcha, Aksou, Kashgar et au sud Dunhuang, Miran, Cherchen, Niya, Khotan, Yarkand. À partir de Kashgar et Yarkand, les pistes rejoignaient la Perse ou l'Inde à travers les hautes montagnes de l'Asie centrale (Pamir et Karakoram), puis par la Sogdiane (Samarcande, Boukhara, Merv), la Bactriane ou le Cachemire. Peu de caravanes effectuaient l'intégralité du trajet et les marchandises étaient revendues le long de la route dans les oasis qui devinrent des centres de commerce très prospères.Historiquement, on considère que la Route de la Soie a été ouverte par le général chinois Zhang Qian au IIe siècle av JC; l’empereur l'avait envoyé sceller une alliance avec les tribus situées à l’ouest du désert de Taklamakan. Alexandre le Grand s’était arrêté bien avant d’atteindre le Turkestan chinois. Les Romains, qui n’étaient pas mieux renseignés, étaient convaincus que les Sères ('peuple de la soie', c’est à dire les Chinois) récoltaient la soie sur les arbres. Les Parthes, les Sogdiens et les Indiens devinrent rapidement les principaux intermédiaires dans le commerce de la soie entre l’est et l’ouest, achetant le tissu aux marchands chinois qui l’acheminaient jusqu’à Dunhuang, et le revendant aux Syriens et aux Grecs. Chaque transaction augmentait considérablement le prix du produit qui aboutissait dans l’Empire romain par le biais d’intermédiaires grecs et juifs.La soie ne représentait qu’une petite partie du commerce effectué sur la Route de la Soie. Les caravanes qui partaient vers l’est emportaient de l’or, des pierres et des métaux précieux, des textiles, de l’ivoire et du corail, alors que celles qui allaient en Occident étaient chargées de fourrures, de céramiques, de cannelle et d’armes en bronze.L’importance de ces nouveaux liens terrestres entre Orient et Occident se mesurent également aux idées et aux croyances véhiculées par les hommes qui accompagnaient ces caravanes. L'impact des pensées religieuses et philosophiques de l'Inde, de l'Asie centrale et du Moyen-Orient allait être immense tant en Chine que dans les autres pays de l'Asie; en particulier, le bouddhisme introduit au début de l'ère chrétienne connut une expansion rapide le long de la Route de la Soie et de nombreuses grottes et monastères furent construits dans les oasis; l'âge d'or du bouddhisme prendra fin en 845 lorsque l'empereur hostile aux religions étrangères les interdira. On a du mal à imaginer que des monastères bouddhiques dominaient autrefois la vie culturelle d'Asie Centrale.Les apports de la Route de la Soie sont énormes : elle a permis de maintenir une culture internationale qui liait ensemble des peuples très divers; elle eut un fort impact d'intégration dans les régions traversées sur les tribus qui vivaient auparavant isolées; elle a amené le nestorianisme, le manichéisme, le bouddhisme et l'islam en Asie centrale et en Chine. A la religion et à l'art, il convient d'ajouter les technologies : des chinois, l'Asie centrale n'apprit pas seulement à couler le fer, mais aussi à fabriquer du papier. À la fin de sa gloire, la Route de la Soie a contribué à l'établissement du plus grand empire continental de tous les temps : l'Empire des Mongols .Vers la fin du VIIIe siècle, les routes maritimes qui reliaient le port méridional de Canton au Moyen-Orient étaient bien établies. L’art de la sériciculture avait été maitrisé par les Perses et, même si la soie ne fut pas produite en Europe avant le XIIe siècle, l’apogée de la Route de la Soie tirait à sa fin. La chute de la dynastie Tang au Xe siècle conduisit la Chine au chaos; à la même époque, des communautés entières dans les oasis disparaissaient suite au tarissement des sources. Les turbulences occasionnées par Gengis Khan et Tamerlan minèrent l'économie de la région. L'Asie centrale restera longtemps en dehors des préoccupations de l'Orient et de l'Occident jusqu'à l'arrivée des explorateurs russes et anglais au XIXe siècle.

Les chevaux célestes de l'Asie centrale

Ouzbékistan
par Global Trip
1100€

Enchassé au coeur de l’Asie, cerné de rudes desérts et de hautes montagnes, l’Ouzbékistan, territoire où trois embrrassants khanats mystifièrent et exaspérèrent les deux grands empires du 19e siècle, reste l’héritier superbe, imprévisible, de la plus grande richesse de l’Asie centrale, les légendaires cités de la Route de la Soie, Samarkand, Khiva et Boukhara . L’Ouzbékistan est un pays qui vous permettra de prolonger dans le passé et se sentir l’esprit du peuple ouzbek .

L'Ouzbékistan de l'ouest à l'est

Ouzbékistan
par Global Trip
910€

Les faits historiques sur la territoire de l’Ouzbékistan a la signification très important pour toutes les régions du monde . La mémoire des millénaires garde dans les monuments uniques architecturaux des villes historiques de l’Ouzbékistan telles comme Tachkent, Samarcande, Boukhara, Khiva, Shahr -i- Siyabz et bien sûr la ville de Ferghana, une peninsule ouzbek au sein des montagnes kirghiz, forme un centre agro- industriel du pays. En choisissant ce programme vous allez avoir une chance de visiter le centre industriel important de l’Ouzbékistan comme la ville de Ferghana et découvrir profondement la richesse spirituelle et la culture unique du coeur de l’Asie centrale .

Les grandes villes de l'Ouzbékistan

Ouzbékistan
par Global Trip
640€

La Route de la Soie était un réseau de routes commerciales entre l'Asie et l'Europe allant de Chang'an (actuelle Xi'an) en Chine jusqu'à Antioche en Syrie. Elle doit son nom à la plus précieuse marchandise qui y transitait : la soie, dont seuls les Chinois connaissaient le secret de fabrication. Cette dénomination de 'route de la soie' est due à un géographe allemand du XIXe siècle.Les caravanes partaient de Xi'an, empruntaient le corridor du Gansu puis contournaient le désert du Taklamakan par le nord au pied des hautes montagnes des Tian Shan ou par le sud au pied des Kunlun; ces deux routes étaient jalonnées de villes et caravansérails : au nord, Turfan, Ürümqi, Karachahr, Koutcha, Aksou, Kashgar et au sud Dunhuang, Miran, Cherchen, Niya, Khotan, Yarkand. À partir de Kashgar et Yarkand, les pistes rejoignaient la Perse ou l'Inde à travers les hautes montagnes de l'Asie centrale (Pamir et Karakoram), puis par la Sogdiane (Samarcande, Boukhara, Merv), la Bactriane ou le Cachemire. Peu de caravanes effectuaient l'intégralité du trajet et les marchandises étaient revendues le long de la route dans les oasis qui devinrent des centres de commerce très prospères.Historiquement, on considère que la Route de la Soie a été ouverte par le général chinois Zhang Qian au IIe siècle av JC; l’empereur l'avait envoyé sceller une alliance avec les tribus situées à l’ouest du désert de Taklamakan. Alexandre le Grand s’était arrêté bien avant d’atteindre le Turkestan chinois. Les Romains, qui n’étaient pas mieux renseignés, étaient convaincus que les Sères ('peuple de la soie', c’est à dire les Chinois) récoltaient la soie sur les arbres. Les Parthes, les Sogdiens et les Indiens devinrent rapidement les principaux intermédiaires dans le commerce de la soie entre l’est et l’ouest, achetant le tissu aux marchands chinois qui l’acheminaient jusqu’à Dunhuang, et le revendant aux Syriens et aux Grecs. Chaque transaction augmentait considérablement le prix du produit qui aboutissait dans l’Empire romain par le biais d’intermédiaires grecs et juifs.La soie ne représentait qu’une petite partie du commerce effectué sur la Route de la Soie. Les caravanes qui partaient vers l’est emportaient de l’or, des pierres et des métaux précieux, des textiles, de l’ivoire et du corail, alors que celles qui allaient en Occident étaient chargées de fourrures, de céramiques, de cannelle et d’armes en bronze.L’importance de ces nouveaux liens terrestres entre Orient et Occident se mesurent également aux idées et aux croyances véhiculées par les hommes qui accompagnaient ces caravanes. L'impact des pensées religieuses et philosophiques de l'Inde, de l'Asie centrale et du Moyen-Orient allait être immense tant en Chine que dans les autres pays de l'Asie; en particulier, le bouddhisme introduit au début de l'ère chrétienne connut une expansion rapide le long de la Route de la Soie et de nombreuses grottes et monastères furent construits dans les oasis; l'âge d'or du bouddhisme prendra fin en 845 lorsque l'empereur hostile aux religions étrangères les interdira. On a du mal à imaginer que des monastères bouddhiques dominaient autrefois la vie culturelle d'Asie Centrale.Les apports de la Route de la Soie sont énormes : elle a permis de maintenir une culture internationale qui liait ensemble des peuples très divers; elle eut un fort impact d'intégration dans les régions traversées sur les tribus qui vivaient auparavant isolées; elle a amené le nestorianisme, le manichéisme, le bouddhisme et l'islam en Asie centrale et en Chine. A la religion et à l'art, il convient d'ajouter les technologies : des chinois, l'Asie centrale n'apprit pas seulement à couler le fer, mais aussi à fabriquer du papier. À la fin de sa gloire, la Route de la Soie a contribué à l'établissement du plus grand empire continental de tous les temps : l'Empire des Mongols .Vers la fin du VIIIe siècle, les routes maritimes qui reliaient le port méridional de Canton au Moyen-Orient étaient bien établies. L’art de la sériciculture avait été maitrisé par les Perses et, même si la soie ne fut pas produite en Europe avant le XIIe siècle, l’apogée de la Route de la Soie tirait à sa fin. La chute de la dynastie Tang au Xe siècle conduisit la Chine au chaos; à la même époque, des communautés entières dans les oasis disparaissaient suite au tarissement des sources. Les turbulences occasionnées par Gengis Khan et Tamerlan minèrent l'économie de la région. L'Asie centrale restera longtemps en dehors des préoccupations de l'Orient et de l'Occident jusqu'à l'arrivée des explorateurs russes et anglais au XIXe siècle.

La Gastronomie de l’Ouzbékistan

Ouzbékistan
par Global Trip
1085€

Ouzbékistan est un pays qui est connu non seulement par ses monuments historiques mais aussi par une grande variété de plats qu’ils ont ses particularités de la préparation , lié avec histoire de ce pays . Le voyage gastronomique vous permettra de goûter toute la divérsité de la cuisine ouzbèke et vous pemettra de participer au master class pendant les préparation.

Traversée de l'Asie Centrale 19 jours

Ouzbékistan, Kirghizistan
par TRIP ORIENT
2400€

Choisissez ce circuit si vous souhaitez traverser toute l'Asie Centrale sur les traces de la Route de la Soie. Ce voyage vous permet de découvrir à la fois trois pays centrasiatiques Kirghizistan-Ouzbékistan-Turkménistan.

Le trésor de l’Ouzbékistan

Ouzbékistan
par Global Trip
890€

Sommets de montagnes, de zones désertiques, de steppes, d'oasis et de cours d'eau, L'Ouzbékistan se trouve au coeur du système complexe d'interactions entre nomadisme et sédentarité sous-jacent à toute histoire de l'Asie Centrale.Si vous désirez découvrir l’Ouzbékistan et visiter ses villes légendaires comme Samarcande, Boukhara, Shakhrisabze, Khiva qui attirent de nombreux explorateurs par sa beauté architecturale et son héritage archéologique. Le programme proposé vous offrira tous les miracles de ce merveilleux pays!

La Gastronomie de l’Ouzbékistan

Ouzbékistan
par Global Trip
1085€

Ouzbékistan est un pays qui est connu non seulement par ses monuments historiques mais aussi par une grande variété de plats qu’ils ont ses particularités de la préparation , lié avec histoire de ce pays . Le voyage gastronomique vous permettra de goûter toute la divérsité de la cuisine ouzbèke et vous pemettra de participer au master class pendant les préparation.

Le trésor de l’Ouzbékistan

Ouzbékistan
par Global Trip
890€

Sommets de montagnes, de zones désertiques, de steppes, d'oasis et de cours d'eau, L'Ouzbékistan se trouve au coeur du système complexe d'interactions entre nomadisme et sédentarité sous-jacent à toute histoire de l'Asie Centrale.Si vous désirez découvrir l’Ouzbékistan et visiter ses villes légendaires comme Samarcande, Boukhara, Shakhrisabze, Khiva qui attirent de nombreux explorateurs par sa beauté architecturale et son héritage archéologique. Le programme proposé vous offrira tous les miracles de ce merveilleux pays!

L'Ouzbékistan de l'ouest à l'est

Ouzbékistan
par Global Trip
910€

Les faits historiques sur la territoire de l’Ouzbékistan a la signification très important pour toutes les régions du monde . La mémoire des millénaires garde dans les monuments uniques architecturaux des villes historiques de l’Ouzbékistan telles comme Tachkent, Samarcande, Boukhara, Khiva, Shahr -i- Siyabz et bien sûr la ville de Ferghana, une peninsule ouzbek au sein des montagnes kirghiz, forme un centre agro- industriel du pays. En choisissant ce programme vous allez avoir une chance de visiter le centre industriel important de l’Ouzbékistan comme la ville de Ferghana et découvrir profondement la richesse spirituelle et la culture unique du coeur de l’Asie centrale .

Ouzbékistan à petit budget

Ouzbékistan
par SHÉHÉRAZADE VOYAGES
397€

Sur les traces des grands conquérants avec ces longues caravanes parcourant de l’Occident à l’ Orient, un long chemin d’échanges, commercial et intellectuel. Traversant les plus belles oasis de la Route de la Soie, de carvansérails en bazars, sous une voûte étoilée d’où jaillissent les dômes bleu turquoises éclatants et scintillants, des mosquées et madrassas qui jalonnent leur parcours. Un voyage de rêve que nous vous invitons de découvrir sur une partie de cette route de la Soie qu’est l’Ouzbékistan. A la découverte de Khiva, Boukhara, Samarcande la Magnifique, un éblouissant séjour inoubliable parmi ce peuple ouzbek si accueillant, vous serez reçus plus en ami qu’en touriste ! Shéhérazade Voyages vous propose ce rêve pour un petit budget ! Il n’y a plus à hésiter, le charme enjoleur vous séduira... Prix base de 10 participants Programme hors pension et vols Depart du 24 au 31 oct 2017 Inscrivez vous !

Mille et Une Couleurs de la Route de la Soie 12 jours

Ouzbékistan
par TRIP ORIENT
905€

Cher Voyageur, Nous vous présontons ci-dessous une idée de voyage en Ouzbékistan vous permettant de découvrir les plus grandes villes incontournables de Route de la Soie. Vous visitez les monuments historiques classés par l'Unesco comme un patrimoine mondiale telle les villes Samarcande, Boukhara, Chakhrisabz et Khiva. Si vous aimez voyager sous le signe de la culture, ce voyage est conçu pour vous. N'hésitez pas nous interpeller si vous souhaitez modifier ce circuit. Nous l'adapterons avec plaisir à vos souhaits.

Les grandes villes de l'Ouzbékistan

Ouzbékistan
par Global Trip
640€

La Route de la Soie était un réseau de routes commerciales entre l'Asie et l'Europe allant de Chang'an (actuelle Xi'an) en Chine jusqu'à Antioche en Syrie. Elle doit son nom à la plus précieuse marchandise qui y transitait : la soie, dont seuls les Chinois connaissaient le secret de fabrication. Cette dénomination de 'route de la soie' est due à un géographe allemand du XIXe siècle.Les caravanes partaient de Xi'an, empruntaient le corridor du Gansu puis contournaient le désert du Taklamakan par le nord au pied des hautes montagnes des Tian Shan ou par le sud au pied des Kunlun; ces deux routes étaient jalonnées de villes et caravansérails : au nord, Turfan, Ürümqi, Karachahr, Koutcha, Aksou, Kashgar et au sud Dunhuang, Miran, Cherchen, Niya, Khotan, Yarkand. À partir de Kashgar et Yarkand, les pistes rejoignaient la Perse ou l'Inde à travers les hautes montagnes de l'Asie centrale (Pamir et Karakoram), puis par la Sogdiane (Samarcande, Boukhara, Merv), la Bactriane ou le Cachemire. Peu de caravanes effectuaient l'intégralité du trajet et les marchandises étaient revendues le long de la route dans les oasis qui devinrent des centres de commerce très prospères.Historiquement, on considère que la Route de la Soie a été ouverte par le général chinois Zhang Qian au IIe siècle av JC; l’empereur l'avait envoyé sceller une alliance avec les tribus situées à l’ouest du désert de Taklamakan. Alexandre le Grand s’était arrêté bien avant d’atteindre le Turkestan chinois. Les Romains, qui n’étaient pas mieux renseignés, étaient convaincus que les Sères ('peuple de la soie', c’est à dire les Chinois) récoltaient la soie sur les arbres. Les Parthes, les Sogdiens et les Indiens devinrent rapidement les principaux intermédiaires dans le commerce de la soie entre l’est et l’ouest, achetant le tissu aux marchands chinois qui l’acheminaient jusqu’à Dunhuang, et le revendant aux Syriens et aux Grecs. Chaque transaction augmentait considérablement le prix du produit qui aboutissait dans l’Empire romain par le biais d’intermédiaires grecs et juifs.La soie ne représentait qu’une petite partie du commerce effectué sur la Route de la Soie. Les caravanes qui partaient vers l’est emportaient de l’or, des pierres et des métaux précieux, des textiles, de l’ivoire et du corail, alors que celles qui allaient en Occident étaient chargées de fourrures, de céramiques, de cannelle et d’armes en bronze.L’importance de ces nouveaux liens terrestres entre Orient et Occident se mesurent également aux idées et aux croyances véhiculées par les hommes qui accompagnaient ces caravanes. L'impact des pensées religieuses et philosophiques de l'Inde, de l'Asie centrale et du Moyen-Orient allait être immense tant en Chine que dans les autres pays de l'Asie; en particulier, le bouddhisme introduit au début de l'ère chrétienne connut une expansion rapide le long de la Route de la Soie et de nombreuses grottes et monastères furent construits dans les oasis; l'âge d'or du bouddhisme prendra fin en 845 lorsque l'empereur hostile aux religions étrangères les interdira. On a du mal à imaginer que des monastères bouddhiques dominaient autrefois la vie culturelle d'Asie Centrale.Les apports de la Route de la Soie sont énormes : elle a permis de maintenir une culture internationale qui liait ensemble des peuples très divers; elle eut un fort impact d'intégration dans les régions traversées sur les tribus qui vivaient auparavant isolées; elle a amené le nestorianisme, le manichéisme, le bouddhisme et l'islam en Asie centrale et en Chine. A la religion et à l'art, il convient d'ajouter les technologies : des chinois, l'Asie centrale n'apprit pas seulement à couler le fer, mais aussi à fabriquer du papier. À la fin de sa gloire, la Route de la Soie a contribué à l'établissement du plus grand empire continental de tous les temps : l'Empire des Mongols .Vers la fin du VIIIe siècle, les routes maritimes qui reliaient le port méridional de Canton au Moyen-Orient étaient bien établies. L’art de la sériciculture avait été maitrisé par les Perses et, même si la soie ne fut pas produite en Europe avant le XIIe siècle, l’apogée de la Route de la Soie tirait à sa fin. La chute de la dynastie Tang au Xe siècle conduisit la Chine au chaos; à la même époque, des communautés entières dans les oasis disparaissaient suite au tarissement des sources. Les turbulences occasionnées par Gengis Khan et Tamerlan minèrent l'économie de la région. L'Asie centrale restera longtemps en dehors des préoccupations de l'Orient et de l'Occident jusqu'à l'arrivée des explorateurs russes et anglais au XIXe siècle.

Nous vous mettons directement en relation avec plusieurs agences locales répondant à vos exigences.
Organisez votre séjour avec l'agence de votre choix jusqu'au dernier détail.
Profitez de votre voyage en toute sérénité.
Demander un devis gratuit

Les autres destinations qui pourraient vous intéresser

Russie
Mongolie
Iran
Kirghizistan