Circuits touristiques à Kinshasa

Description du séjour

La ville-province de Kinshasa reste une région touristique particulière, de par son urbanisation, la densité élevée de sa population et la présence de lieux témoignant de l'histoire de la ville et du pays. Capitale cosmopolite vivante, ville carrefour métissée et mutante, c'est aussi le siège des institutions nationales et internationales, avec en prime des sites naturels attrayants situés en périphérie et bénéficiant le plus souvent d'une proximité avec le fleuve Congo. Une richesse patrimoniale qui se décline en sites historiques, naturels, culturels et de loisirs, répartis sur trois axes et à partir desquels des circuits thématiques peuvent émerger.

Jour 1 : Axe Est

Sur la route de Bandundu (communes de Nsele et Maluku) : Balades sur le fleuve Congo (randonnées fluviales, Kinkole, village des pêcheurs...). Route Nationale 1 : parc présidentiel de la Nsele, Kimpoko, Maluku, plateau des Bateke, Bombo Lumene, Cadim/Mbankana. Mont Mangengenge (718 mètres) : ascension jusqu'au point le plus haut de la ville.

Jour 2 : Axe Ouest

Du centre de la ville vers le Kongo Central (Palais de Marbre, ateliers Liyolo, cités vertes et cité Maman Mobutu, Kimwenza, lac Ma Vallée, petites chutes de la Lukaya, Lola ya Bonobo...). Corniche de Kinsuka (rapides) ou le point de rupture de la navigabilité du fleuve Congo vers le Kongo Central : Chez Tintin, Mbudi Nature, Carrigrès, CPA, Lutendele, Mfuti Plage. Comme un chant de sirène, les communes de Ngaliema et Mont Ngafula se déclinent en symphonies : symphonie des arts, symphonies naturelles...

Jour 3 : Axe Central

Toute la vallée de Kinshasa est constituée des premières cités qui expliquent l'évolution architecturale de la ville. Le corridor des districts de la Funa et du Mont Amba jusqu'à la colline dite "inspirée" où est perchée l'Université de Kinshasa, les vestiges du Chef Lungwala (Bandalungwa), ainsi que les cités issues du désordre urbanistique. Sanctuaire de la vie culturelle et sportive avec les stades qui ont fait l'histoire de la ville : stade cardinal Malula ex Reine Astrid, stade Tata Raphaël, stade des Martyrs de la Pentecôte et le stade Tata Raphaël qui reste si mythique pour avoir abrité le combat Ali-Foreman, le passage du roi Pelé et le Santos du Brésil, le show de James Brown et tant d'autres... Les aires de jeux, les écoles, les églises qui ont accompagné l'évolution de la ville et qui témoignent du dynamisme des Kinois à partir des années 1940-45. Les premiers groupes musicaux ont vu le jour dans ce corridor central, grâce à l'existence des "temples d'ambiance" (bars Vis-à-Vis, Un, deux trois ou Type K...). Ces lieux ont eu leur heure de gloire en rythmant la vie nocturne kinoise. Dans la foulée, Matonge (ex Quartier Renkin) s'est imposé comme berceau de la musique kinoise avec Papa Wemba et Viva la Musica notamment, alors que le quartier Yolo (Dallas) et les communes de Kasa-Vubu et Bandalungwa (fief de Wenge Musica) continuent à rivaliser.

 

Copyright Dominique Auzias - Jean Paul Labourdette

Congo Brazzaville: Autres idées de séjour